Catégories
Famille Ferriol Famille Fichet

Les fiancés de Lyon

En ce mois de novembre je marche dans les rues lyonnaises, à la recherche des traces de mes ancêtres. Je profite du calme des vieilles rues piétonnes. Soudain, je suis dérangée dans ma rêverie par le bruit de sabots ferrés sur les pavés. Alors que je pense qu’il s’agit de la police montée, je dois m’écarter prestement, interpellée par le cocher : « Gare ! Devant ! »

La montée des Carmélites, dans le premier arrondissement de Lyon

Je suis alors dépassée par un fiacre couvert, qui bientôt ralentit pour s’engouffrer sous un porche quelque cent mètres plus loin. Intriguée par ce véhicule d’un autre temps, je presse le pas pour voir quelle est cette maison où il s’est arrêté. Je n’ai pas fait attention : tous les signes de la modernité ont disparus autour de moi, on dirait que je suis partie deux siècles en arrière.
Me voici au niveau du porche sous lequel le fiacre s’est engouffré. Il s’agit du numéro 2 de la montée des Carmélites, demeure de mes ancêtres Ferriol : Suzanne Elisabeth Jullien, veuve Ferriol, et sa fille Anne qui a épousé Joseph Anne, dit Joséphin Fichet en 1824.

Dans la cour, deux hommes descendent du véhicule. Je reconnais l’un d’eux, il s’agit de Joséphin Fichet, dont le portrait en médaillon trône au salon. L’autre, vêtu plus simplement, a les bras encombrés de tout un matériel à dessin. La porte de la maison s’ouvre et nos deux hommes s’y engouffrent sans que j’ai le temps de reconnaître la personne qui leur a ouvert.

Joseph Anne Fichet, en 1823
Collection personnelle

Même si je n’ai fait que les apercevoir, je suis contente de cette rencontre rapide avec mes ancêtres. Tout en continuant ma promenade dans les rues lyonnaises, je songe à ces deux miniatures de Joséphin Fichet et de Anne Ferriol que nous possédons encore et qui datent de leurs fiançailles, en 1823.

Anne Ferriol, en 1823
Collection personnelle

Joséphin Fichet est le fils de Jacques Fichet, mon ancêtre sellier. Né en 1793, il épouse en 1824 Anne Ferriol de qui il aura trois enfants. Anne est née en 1806 et mourra à 24 ans, en 1830. Jacques se remariera en 1833 avec Claudine Pignard (1810-1876), qui lui donnera encore deux fils. Il mourra en 1873 à Cluny.

Je ne sais pas qui est le peintre, je n’ai pas encore réussi à l’identifier depuis son monogramme sur la miniature : cela sera pour une future recherche…

Dans l’arbre : Joseph Anne Fichet et Anne Ferriol – Joseph Marie Henri Fichet – Joseph Marie Alix Fichet – mon arrière-grand-père – ma grand-mère

Une réponse sur « Les fiancés de Lyon »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.