Catégories
Famille de Luzy

L’habit de cour

Si certains de mes ancêtres étaient nobles, ils vivaient principalement sur leurs terres, dans le Forez, le Velay ou le Dauphiné. De façon générale, ils ne fréquentaient pas le roi et sa cour, à quelques exceptions près : certaines filles de Luzy de Pélissac ont été élèves à la maison d’éducation de Saint-Cyr, fondée par madame de Maintenon, comme Magdelaine de Luzy de Pélissac, admise en 1718 par un brevet royal, et qui y passa onze ans ; un bon nombre de garçons a servi le roi à l’armée, et plusieurs sont peut-être passé à la cour de Versailles, comme Gaspard de Pina (1672-1713), capitaine d’infanterie dans les armées du roi.

Un homme en habit de cour

Mais l’un d’eux a sans doute fréquenté, au moins occasionnellement, la cour et tout l’entourage royal, sous le règne de Louis XV : il s’agit d’Augustin de Luzy de Pélissac (1702-1773), qui fût contrôleur des bâtiments du roi et inspecteur des bâtiments au château de Vincennes. Mais on ne pouvait se présenter devant le roi vêtu n’importe comment : il fallait porter des atours qui ne soient pas trop démodés.

Le château de Vincennes, où Augustin de Luzy fut contrôleurs des bâtiments du roi

Et connaissez-vous la mode sous Louis XV ? Pour les hommes, le XVIIIème siècle voit un assouplissement et une simplification de ce qui se faisait auparavant : plus de fausses hanches, de faux mollets, de mètres de rubans : l’habit se compose d’une chemise, qui peut être ornée d’un jabot, d’un gilet long, boutonné sur toute la longueur du buste, avec de grandes poches, d’une veste longue, qui descend aux genoux, en s’évasant à partir de la taille pour laisser la place à l’épée. Sous la veste, une culotte, portée près du corps, couvre les jambes jusqu’aux genoux. Le bas des jambes est recouvert de bas de soie, dont nous avons vu comment ils étaient fabriqués il y a quelques jours. Enfin, des souliers à boucle complètent cette tenue.
Lorsque l’on est admis à la cour du roi, il est de bon ton de porter un costume orné, confectionné à partir de matériaux choisis, soies, brocarts ou velours.

Quelle pouvait être la tenue d’Augustin de Luzy pour ses visites à la cour, ou pour sa réception à l’Académie royale d’architecture dont il a été membre de 1734 à son décès ? Je n’ai aucun portrait de lui, alors je dois imaginer un homme un peu plus âgé que le roi – il a huit ans de plus – bien mis, vêtu d’un habit de couleur vive : beige ou bleu par exemple et d’une culotte assortie, plus claire. Les bas sont blancs s’ils ne peuvent être assortis. Ils sont peut-être brodés. Le ruban qui les noue est lui aussi assorti au reste de la tenue, et peut-être celui qui lie le catogan est-il de la même couleur.

Dans l’arbre : Augustin de Luzy de Pélissac, fils de Jean de Luzy de Pélissac, fils de Jean François de Luzy de Pélissac, fils d’Alexandre de Luzy de Pélissac, fils de Louis de Luzy de Pélissac, fils de Claude de Luzy de Pélissac – François de Luzy de Pélissac – Claude de Luzy de Pélissac – Claude de Luzy de Pélissac – Henri de Luzy de Pélissac – Louis Henri Vincent de Luzy de Pélissac – François Gabriel de Luzy de Pélissac – Alexandre François Balthasard de Luzy de Pélissac – Gabriel de Luzy de Pélissac – mon arrière-grand-mère – ma grand-mère

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.