Catégories
Famille Fichet Famille Mestrallet

YYY, quelle forme originale pour des franges

Un mot revient souvent lorsque l’on s’intéresse aux tissus, à leur fabrication et à leur emploi : la passementerie.
Ce terme qui date du XVIème siècle, et vient de passement (XIIIème siècle) désigne tout ce qui a trait à la fabrication des ouvrages de fils qui ornent les vêtements et les meubles. Par métonymie, on l’emploie aussi pour décrire l’ensemble de ces objets : rubans, galons, franges, glands, cordonnets, ganses, etc.

Au tournant des XVIIIème et XIXème siècle, certains de mes ancêtres ont été marchands de passementerie, à Lyon. Il s’agit de Pierre Mestrallet et de Adrianne Clémence Fichet. Pierre était marchand fabricant de dorures et de passementerie, les textes le citent comme « passementier enjoliveur » ou comme « marchand de dorures ». Il devait sans doute posséder un petit atelier de fabrication, et vendre sa production de rubans et de ganses, brodés ou tissés de fils précieux.

Un gland doré, objet de passementerie comme ceux vendus par Pierre Mestrallet

Si la passementerie peut être utilisée pour l’habillement, à l’époque où vivaient ces ancêtres, elle était indispensable dans l’ameublement : le XIXème siècle est d’ailleurs une époque où l’on fait des folies avec la passementerie pour l’ameublement ; il y a des rubans, des franges, des galons sur tous les endroits où l’on peut en mettre.

Passementerie du lit – Henri Auguste Fourdinois – Appartement du Pape, appartement Louis XIII, chambre à coucher – Château de Fontainebleau – RMN Photo

Mais revenons à nos marchands de passementeries : si Pierre est le patron de l’atelier-boutique, sa femme est au courant de ses affaires, et l’aide. Ainsi, au décès de son mari, avant 1808 (je n’ai pas encore trouvé la date de décès de Pierre Mestrallet), elle a pu reprendre une partie de l’activité de ce dernier : elle habitait l’immeuble de son frère Jacques, rue des Capucins à Lyon, et disposait de pièces d’habitation, mais aussi d’un entrepôt pour son commerce. Et les affaires marchaient bien : elle a eu besoin d’engager un commis, qui très vite a pu avoir un logement indépendant dans le même immeuble, et qui lui a succédé à son décès en 1818.

Dans l’arbre : Pierre Mestrallet et Adrienne Clémence Fichet sont le frère et la sœur de Marie Françoise Mestrallet et de Jacques Fichet – Joseph Anne Fichet – Henri Fichet – Joseph Marie Alix Fichet – mon arrière-grand-père – ma grand-mère.
Mais aussi : Jacques Fichet – Anne Fichet – Elisabeth Chavanne – Anne Dupont – Marguerite Blanc – mon arrière-grand-père – ma grand-mère.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.