Catégories
Famille Lafon

Les vies brèves des Lafon

Le #geneatheme nous propose d’écrire ce mois-ci sur les jumeaux et les naissances multiples de nos arbres. Je savais qu’il y avait des jumeaux dans mon arbre, sans trop en savoir plus.

Une recherche dans mon logiciel m’en a appris plus à ce sujet : il y a 88 jumeaux dans mon arbre, ou plutôt 82 jumeaux, et 6 triplés, nés entre 1690 et 2020.

Sur les 43 naissances multiples, 3 ont eu lieu à Coudons (Aude), village dont j’ai relevé tous les actes entre 1680 et 1732, et 8 au Clat (Aude), où j’ai relevé tous les actes entre 1737 et la fin du XVIIIème siècle. J’ai également trouvé 21 naissances multiples parmi les descendants d’Aimé Fichet, cousins d’Etienne Fichet (1763-1793), fusillé lors de la révolte de Lyon en 1793, et dont la parenté a été établie par l’association Lyon 93, il y a un quart de siècle.

Un jumeau a engendré lui-même des jumeaux, et trois familles nombreuses comptent deux paires de jumeaux.
Je pourrai continuer à vous présenter des listes de chiffres et vous dire que 8 paires ont mes ancêtres pour parents et 3 pour grands-parents, mais ce graphique sera plus parlant.

Seul un de mes ancêtres a eu un frère jumeau : Antoine Maurice et Gabriel Hilarion Lafon sont nés le 15 juin 1857 à Castries (Hérault). Leurs parents, Jean Léon Barthelémy Lafon et Catherine Riey, se sont mariés à Baillargues (Hérault) le 4 septembre 1849. Trois enfants sont déjà nés de leur union, mais aucun n’a atteint ses deux ans :

  • Marie Suzanne Rosalie (13 septembre 1851-17 février 1852)
  • Jean Antoine François (12 février 1853-28 juillet 1853)
  • Rosalie Marie Eugénie (4 septembre 1854-6 août 1856)

Antoine Maurice mourra également très jeune, le 29 novembre 1858, à l’âge de 17 mois.
Gabriel se retrouve donc fils unique. Comme il dut être choyé et protégé par ses parents !

Hélas, le malheur n’avait pas fini de frapper la famille : le 14 août 1875, Jean Léon Barthélémy meurt à Montpellier, 10 rue du Vestiaire, âgé de 54 ans. Je n’ai pas trouvé plus d’éléments sur cette adresse, derrière l’Hôtel de Belleval, qui abritait l’Hôtel de Ville en 1875.
Gabriel se retrouve ainsi orphelin de père et soutien de famille à l’âge de 18 ans. Je n’ai pas retrouvé sa fiche matricule, ni pour la classe 1877, ni pour les années précédentes et suivantes, mais je suis à peu près sûre qu’il a été dispensé du service en temps que fils unique de veuve.

A Castries – Jean-Marie Amelin – vers 1822
Bibliothèque numérique patrimoniale de Montpellier

Le 15 février 1879 est un jour de joie : Gabriel Hilarion épouse Marie Marguerite « Philomène » Berger à Saint-Jean-de-Cornies (Hérault).
Le couple s’installe à Castries, auprès de Catherine Riey, veuve Lafon, la mère de Gabriel.
Deux enfants viennent agrandir la famille : Jean Eugène Aristide naît le 13 janvier 1880, et Antoine Gabriel le 20 septembre 1884.

Le 2 décembre 1889, la mère de Gabriel meurt, à l’âge de 62 ans. Un an plus tard, c’est au tour de Gabriel de passer de vie à trépas, à l’âge de 33 ans, le 30 décembre 1890. Il laisse une veuve qui lui survivra plus de 50 ans (Philomène Berger mourra le 26 octobre 1941) et deux fils âgés de 11 et 5 ans.
Si le second atteindra l’âge de 65 ans et ne décédera qu’en novembre 1949, l’aîné mourra le 1er octobre 1929, âgé de 49 ans, précédant d’un an son fils de 12 ans, Louis, dit « Loulou », le petit frère de mon arrière-grand-mère, décédé de l’appendicite le 6 décembre 1930.
Les hommes de cette famille ne vivaient pas longtemps, au moins quand on considère les quatre dernières générations !

Dans l’arbre : Jean Léon Barthelémy Lafon – Gabriel Hilarion Lafon – Jean Eugène Aristide Lafon – Louis Jean Marie Lafon, frère de mon arrière grand-mère – mon grand-père

Une réponse sur « Les vies brèves des Lafon »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.